Le contrat de livraison de systèmes de missiles sol-air S-300 à l’Algérie sera respecté, a déclaré mardi aux journalistes le vice-directeur de l’agence russe d’exportation d’armements « Rosoboronexport » Nikolaï Dimidiouk.

« Les livraisons ont été suspendues pour des raisons indépendantes de Rosoboronexport, néanmoins, le contrat sera respecté », a indiqué le responsable.

En octobre 2010, le directeur général de Rostekhnologui, groupe russe des hautes technologies intégré à Rosoboronexport, Sergueï Tchemezov, avait déclaré que la premières division de S-300 avait été livrée à l’Algérie en 2008, la livraison de la deuxième division nécessitant la signature d’annexes au contrat.

Une division de S-300 comprend jusqu’à huit rampes de lancement.
Le système de missiles sol-air S-300 est destiné à la protection des grands ouvrages industriels et des centres administratifs, des bases militaires et des postes de commandement. Les S-300 sont capables de détruire les missiles balistiques, les missiles de croisière et d’abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu’à 27 km.

RIA Novosti