L’Algérie est favorable à l’ouverture de négociations sur un traité d’interdiction des matières fissiles destinées à la fabrication d’armes nucléaires, a indiqué mardi l’ambassadeur, représentant permanent de l’Algérie auprès de l’Office des Nations unies à Genève, Idriss Jazaïry. Intervenant à la session de l’année 2011 de la Conférence sur le désarmement à Genève, M. Jazaïri a souligné que « l’Algérie est favorable à l’ouverture des négociations sur un traité sur l’interdiction des matières fissiles destinées à la fabrication d’armes nucléaires ou autres dispositifs d’explosifs nucléaires, conformément au rapport Shannon CD/1299 du 24 mars 1995 et au mandat qu’il contient ». Le rapport Shannon reprend l’accord convenu aux termes de la résolution 48/75 de l’Assemblée générale de l’ONU sur la même question.

APS