L’Algérie est en mesure de réaliser une croissance économique à deux chiffres pour peu qu’elle augmente sa productivité qui reste encore faible, a indiqué dimanche le secrétaire d’Etat chargé de la statistique, Ali Boukrami. « Nous pouvons réaliser une croissance à deux chiffres si nous augmentons notre productivité qui est actuellement faible », a déclaré à l’APS M. Boukrami, appelant à réorienter l’investissement public vers la production. Selon ses explications, la croissance en général est le résultat de trois facteurs clés que sont l’augmentation du travail, la hausse du capital et la progression de la productivité.

APS