Les projets de statuts particuliers relatifs aux corps des paramédicaux, des sages-femmes et des biologistes sont à un stade « très avancé » quant à leur promulgation, a affirmé vendredi la fédération nationale des travailleurs de la santé (FNTS) dans un communiqué. Une réunion de travail a regroupé jeudi les représentants de la FNTS et le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, « dans le cadre du suivi des dossiers relatifs à la refonte de la formation paramédicale et à la formation des sages-femmes et celui relatif aux statuts particuliers des paramédicaux, des sages-femmes et des biologistes », a indiqué la même source.
Lors de cette réunion, M. Ould Abbès a informé la FNTS de « la signature officielle, par le Premier ministre, des décrets portant création des instituts

et des instituts supérieurs de formation paramédicale, ainsi que des instituts supérieurs de formation des sages-femmes », relève le communiqué, précisant que ces trois décrets seront publiés « incessamment » au Journal officiel.

Par la même occasion, il a été procédé à « l’installation de commissions mixtes (ministère de la Santé-UGTA), chargées de l’élaboration du régime indemnitaire », note la FNTS, soulignant que le ministre a instruit ses collaborateurs pour « entamer les travaux dans les plus brefs délais ».

De ce fait, la FNTS s’est félicitée de « cet acquis qui permettra aux futures promotions des paramédicaux et des sages-femmes d’avoir un statut universitaire digne de la profession ».

APS