L’opposition égyptienne a salué dimanche une première étape positive à l’issue de ses consultations avec le vice-président Omar Souleimane, au 13e jour du soulèvement contre le président Hosni Moubarak. Un porte-parole du gouvernement a déclaré que les parties avaient accepté de former un comité pour préparer des réformes constitutionnelles d’ici la première semaine de mars.
Omar Souleimane a présidé ces consultations sans précédent avec les représentants de l’opposition pour tenter de trouver une issue à la crise politique en Egypte.
Jusqu’ici hostiles au dialogue avec les autorités, les Frères musulmans, mouvement officiellement interdit mais toléré dans les faits et le plus structuré de l’opposition, ont accepté de participer aux discussions.

Reuters