Le Parti des travailleurs (PT) a appelé mardi les Etats-Unis à la retenue suite à leur appréciation sur la marche non autorisée de samedi dernier à Alger. « Des puissances impérialistes se sont de concert exprimées sur les conditions qui ont entouré la marche non autorisée du 12 février », a souligné le PT dans un communiqué, qui a rappelé que le gouvernement américain a appelé les forces de sécurité algériennes à la retenue. Après avoir appelé à la levée de l’interdiction des marches dans la capitale, « car anachronique au regard de la restauration confirmée de la paix et des avancées en matière de développement économique et la levée dans un très proche avenir de l’état d’urgence », le PT a rappelé, par ailleurs, que la loi américaine le Patriot Act Us « imposée sous couvert de la lutte contre le terrorisme, autrement plus restrictive des libertés, expose les citoyens américains aux pires atteintes de la vie privée et aux droits démocratiques ».

« Alors le gouvernement américain ne doit-il pas faire preuve de retenue en la matière », s’est interrogé le communiqué du PT. Le PT a également appelé l’Union européenne et les gouvernements respectifs d’Allemagne et de France à la retenue. « C’est aux Algériens et à eux seuls de résoudre leurs problèmes par des solutions exclusivement algériennes », a souligné le PT, ajoutant qu' »aucune Algérienne et aucun Algérien digne, de son nom, ne saurait tolérer toute atteinte à la souveraineté nationale ».

« Nous ne craignons pas les authentiques révolutions en rupture avec l’ordre impérialiste. Mais, avec l’écrasante majorité du peuple, nous dressons un rempart contre toute ingérence étrangère dans les affaires de notre pays, contre toute fausse révolution concoctée par les centres impérialistes », a souligné le communiqué du PT.

APS*Titre de la rédaction