Pour la deuxième journée consécutive, des affrontements ont opposé soldats thaïlandais et cambodgiens ce samedi à la frontière entre les deux pays, faisant un mort et quatre blessés dans les rangs thaïlandais.
Bangkok et Phnom Penh se disputent la souveraineté d’une portion de territoire de 4,6 km2 autour d’un temple du XIe siècle, appelé Preah Vihear par les Cambodgiens et Khao Phra Viharn par les Thaïlandais.
Quatre morts vendredi

Le porte-parole de l’armée thaïlandaise, le colonel Sansern Kaewkamnerd, a précisé que des tirs d’armes automatiques et de roquettes avaient repris ce samedi matin vers 6h15 (0h15 heure française) et avaient duré près d’une demi-heure. Il a accusé les forces cambodgiennes d’avoir pris l’initiative de la reprise des combats mais s’est dit optimiste quant à la conclusion d’un accord pour mettre fin à ces accrochages.

Vendredi, les affrontements avaient duré deux heures. Trois Cambodgiens – deux soldats et un touriste – et un paysan thaïlandais avaient été tués. Dix militaires cambodgiens avaient aussi été blessés, a précisé le gouvernement de Phnom Penh. Le dernier incident grave dans cette région remontait au 31 janvier 2010, quand un soldat thaïlandais avait péri.
Appel au calme de la part des Etats-Unis et de l’Asean

Le ministère thaïlandais des Affaires étrangères a accusé le Cambodge de mener «une agression contre la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Thaïlande». Les Etats-Unis et l’Association des Nations du Sud-Est asiatique (ASEAN) ont lancé un appel au calme et demandé aux deux parties d’ouvrir des négociations. Bangkok a précisé que 3.000 civils avaient été évacués du secteur lors des combats de vendredi.

La Cour internationale de justice (CIJ) a attribué en 1962 ce secteur au Cambodge mais son arrêt n’a pas déterminé à qui revenait une zone de brousse proche des ruines. Ces incidents surviennent quelques jours après l’annonce de la condamnation à huit et six ans de prison au Cambodge de deux nationalistes thaïlandais accusés d’espionnage dans la région frontalière.

20minutes