Connaître la date d’un concert de musique, s’informer sur la parution de nouvelles publications ou tout simplement lire la biographie de son chanteur préféré ne nécessite pas forcément la consultation de documents en papier. Il suffit, désormais, d’un simple clic sur les liens proposés par une variété de sites Internet dédiés à l’actualité culturelle. Passionnés d’arts, internautes curieux ou intéressés par la chose culturelle et même les professionnels dont les métiers sont liés aux arts peuvent ainsi grâce à la navigation sur la Toile, consulter des sites offrant une matière diversifiée allant de la simple vulgarisation, aux rendez-vous événementiels, jusqu’à des thèmes spécialisés ou plus pointus sur la vie culturelle algérienne.
Portails culturels, cyber-magazines, blogs personnels, guides et autres espaces virtuels, qui fidélisent de plus en plus les usagers, sont en passe de devenir incontournables auprès des internautes, nombreux à apprécier cette intrusion, certes encore timide, du multimédia dans le domaine des arts et de la culture.

En surfant sur les sites spécialisés, le visiteur est d’emblée accroché par l’animation et l’habillage de leurs pages d’accueil ainsi que par la multitude des liens proposés (biographies, sorties, news, littérature, arts plastiques…). D’autres proposent même la météo et des adresses de la presse écrite et audiovisuelle algérienne.

Par exemple, les portails culturels « Planet-dz.com » et « Kherdja.com », créés depuis une dizaine d’années par des jeunes mordus du web, proposent des comptes-rendus de conférences données par des intellectuels, des hommes et des femmes de lettres ainsi que divers articles de presse, sans oublier, bien sûr, les dates des rencontres culturelles programmées. Le tout en temps réel.

Eclectiques, ces deux portails répondent à tous les goûts : On y trouve les dates des ventes-dédicaces de livres, les rendez-vous de concerts de musique, des vernissages d’expositions d’arts plastiques et de photographies, et les nouvelles sorties de films dans les salles ou en DVD. Des adresses d’établissements artistiques ou d’associations à caractère culturel sont également mis à la disposition du visiteur de ces sites, dont la mission principale consiste, d’une part, à informer et d’autre part à promouvoir les productions musicales, littéraires, théâtrales ou cinématographiques.

Visiter les œuvres de Yasmina Khadra, d’Issiakhem ou de Zoulikha

Les Algériens qui font le bonheur de la scène artistique outre-méditerranée et les écrivains et intellectuels expatriés ne sont pas en reste. La Toile leur consacre des sites Internet aussi bien qu’aux membres de la communauté nationale établie à l’étranger. A ce propos, deux portails culturels s’imposent en l’occurrence « Algériades.com » et « Bledconnexion.com ». Ils consacrent la majorité de leur espace aux rendez-vous et aux tournées artistiques qu’animent des artistes ou des groupes de musique algériens et même maghrébins dans les capitales européennes.

La présentation d’ouvrages de grands noms de la littérature algérienne d’expression française, comme Yasmina Khadra, Assia Djebbar et Mayssa Bey, pour ne citer que ces auteurs, est fortement présente dans « Algériades.com » sous un habillage riche en couleurs, accompagnées de photographies. « Bledconnexion.com » apporte, quant à lui, une note particulière au patrimoine musicale algérien avec ses différents genres et styles, du bédouin au le rock algérien, en passant par le raï et le Chaâbi.

Les nostalgiques peuvent y trouver des vidéos des pionniers de la chanson algérienne, qu’elle soit citadine ou bédouine. Ils peuvent ainsi écouter et/ou regarder Zoulikha, Teldja, Rabah Deriassa ou encore Sami El-Djazaïri, interpréter des titres phares de leur répertoire. Des extraits sonores des premiers 45 tours de chanteurs algériens sont également disponibles. Pour la qualité du son, tout dépendra de la date de l’enregistrement et bien évidemment du débit de la connexion.

« Bledconnexion.com » qui se veut un cyber-magazine culturel conçu pour la promotion de la culture algérienne et sa vulgarisation, joue en même temps un rôle de mémoire et de sauvegarde du patrimoine algérien. Il se présente comme une sorte d’archives virtuelles. Agenda des activités culturelles d’artistes algériens d’ici et d’ailleurs, nouvelles publications, articles de presse, portraits, biographies, extraits audiovisuels, déclarations télévisées d’artistes et d’autres informations mises en ligne, semblent occuper une place prépondérante sur le web et répondent à tous les goûts.

Sans éclipser les supports en papier, l’apport du Net au vaste monde de la culture en termes d’information, de vulgarisation, de promotion et de mémoire, s’affirme et s’impose de jour en jour. A parier que l’extension du multimédia et de l’usage du Net irriguera, en retour, la culture algérienne en permettant l’émergence d’expressions culturelles nouvelles.