Nouveau rebondissement dans l’affaire Sonatrach. Son ex-PDG, Mohammed Meziane, ainsi que ses deux Vice-présidents, en détention préventive à cause du scandale Sonatrach, font face à une nouvelle accusation, rapportent des sources proches du dossier.

Le grief de blanchiment d’argent aurait été retenu, récemment, contre ces trois ex-responsables de la compagnie nationale dans le cadre de l’enquête menée par les éléments du DRS. «C’est l’enquête en cours qui a révélé les soupçons de blanchiment d’argent», rajoutent nos sources, sans donner de précisions. Cette nouvelle accusation, si elle venait à être confirmée, compliquerait d’avantage ce dossier déjà compliqué et qui dure dans le temps.

Yasmina B.