Selon des informations obtenues par «Algérie-Focus.Com», des élus APW de plusieurs wilayas de l’intérieur, notamment de la région centre, ont exigé de certaines associations activant dans le secteur de la jeunesse et des sports des pots-de-vin pour pouvoir bénéficier des subventions de l’Etat dont l’attribution devra être débattue lors des Sessions de printemps.

«Le Président de la Commission de la jeunesse et des sports a exigé que je lui verse 20 millions de centimes pour pouvoir bénéficier d’une subvention de 60 millions de centimes. C’est un partage à 30%, c’est scandaleux», nous déclare le Président d’une association sportive qui a tenu à témoigner sous couvert de l’anonymat, par peur des représailles «administratives».

«Si tu refuse ce deal, tu n’auras rien, si tu dénonce, tu sera définitivement grillé et ton association sera prise pour cible», ajoute-t-il, scandalisé. «Beaucoup d’autres amis, responsables d’associations, m’ont rapporté le même scénario», précise notre interlocuteur.

Selon lui, cette pratique est courante et s’est érigée en mode opératoire qui exclut de facto les associations honnêtes pour ne favoriser que les opportunistes qui raflent souvent des sommes colossales en subventions, sans activer sur le terrain.

RAF