A l’appel de la coordination locale des étudiants de l’université Mouloud Mammeri, des milliers de personnes ont battu le pavé, ce mardi 01 février, à travers les différentes artères de la ville de Tizi Ouzou.

La procession s’est ébranlée, à 11 heures, du campus de Hasnaoua jusqu’au siège de la wilaya. Durant tout l’itinéraire de la marche, les étudiants ont scandé des slogans hostiles au pouvoir. « Pour une véritable université », « pour les libertés démocratiques et un État de droit» et «non au système LMD », lit-on, entre autres, dans les banderoles brandies pas les marcheurs.

«Cette action a été une réussite puisqu’elle a drainé plusieurs milliers de personnes. Nous voulons, à travers cette marche, interpeller encore une fois, le pouvoir sur la situation que traverse l’université et nous demandons également un changement pacifique et démocratique», a déclaré un membre de la CLE.

Notons aussi que l’action de la CLE a été soutenue par les lycéens et le RCD. D’ailleurs, nous avons remarqué la présence du président de l’APW et des parlementaires de la formation de Saïd Sadi. «Nous avons pris part à cette marche parce que nous soutenons les revendications des étudiants. L’heure est à la mobilisation et à l’union», a estimé Mohamed Ikherbane, sénateur du RCD.

El Watan