Vingt-neuf (29) pays membres de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) ont confirmé leur participation à la manifestation « Tlemcen, capitale de la culture islamique », a indiqué Othmani Noureddine, conseiller au ministère de la Culture, samedi à Tlemcen. Aux côtés des membres de l’Isesco, d’autres pays dont l’Italie, l’Espagne, Cuba, les Etats unis d’Amérique, l’Inde et la Russie tiennent à participer par des semaines culturelles à ce grand événement, qui va débuter le 16 février courant dans sa phase nationale, a-t-il déclaré. La phase nationale de la manifestation « Tlemcen, capitale de la culture islamique » débutera le 16 février à la Maison de la Culture « Abdelkader Alloula » à l’occasion de la célébration du Mawlid ennabaoui, et sa phase internationale le 16 avril prochain.

« Ces deux dates références son un symbole pour l’Etat et le peuple algériens très attachés aux fêtes religieuses et aux savants et érudits nationaux qui ont toujours prôné un islam réformateur et ouvert », a souligné M. Othmani.

« Tous les efforts doivent être conjugués pour réussir la manifestation et donner à Tlemcen, en particulier, et à l’Algérie, en général, une image à la hauteur de sa richesse historique et patrimoniale » a souligné, pour sa part, le coordinateur général du comité exécutif de la manifestation, M. Benblidia Abdehamid.

Animant une conférence de presse au Centre international de presse de Tlemcen en compagnie de cadres du ministère de la Culture, il a également affirmé que « tout est fin prêt à Tlemcen » (pour cet évènement). Les représentants du ministère ont mis en exergue, tour à tour, les efforts effectués par l’Etat dans la réalisation de grands projets culturels répondant aux normes internationales.

Ils ont cité, entre autres réalisations, les pavillons d’exposition, le théâtre de verdure, le palais de la culture, le musée d’art et d’histoire,

le centre d’études andalouses, le cinéma Colisée, la bibliothèque régionale, outre l’extension de l’actuel musée archéologique de Tlemcen, la réhabilitation de l’ex mairie en musée d’art et d’histoire de la ville des zianides, en plus de la restitution du Palais royal d’El Mechouar.

Ils ont également mis en relief les 99 opérations de restauration ayant ciblé les mosquées, les zaouias, les hammams et les écoles coraniques.

Tous les nouveaux projets ou les opérations de restauration seront achevés progressivement au courant de l’année 2011, ont indiqué ces responsables qui ont, par ailleurs, mis en exergue l’impact positif de ces projets sur l’avenir de l’action culturel dans la cité des zianides et sur les postes d’emploi qu’ils génèrent. Tlemcen a été choisie capitale de la Culture islamique pour la région du monde arabe en 2011, alors que Djakarta et Conakry comme capitales de la Culture islamqiue, respectivement pour les continents asiatique et africain, a-t-on rappelé.

APS