Trois cents laboratoires de recherche sont en cours de réalisation alors que le projet d’en construire d’autres est sur le point d’être finalisé, a indiqué, lundi à Alger, le professeur Hafid Aourag, directeur général de la recherche scientifique et du développement technologique. « Le développement des structures de recherche est indispensable pour le développement de l’université algérienne », a souligné le professeur Aourag, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse animée au siège de sa direction, ajoutant qu’à l’heure actuelle, 920 laboratoires de recherche ont été agréés. Pour situer l’importance de la recherche scientifique, il a rappelé une recommandation de l’Unesco selon laquelle « les pays en développement, en particulier, ne peuvent espérer maîtriser et appliquer les découvertes les plus récentes s’ils ne disposent pas d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche répondant aux normes les plus élevées ».

APS