Une Italienne, enlevée en Algérie début février, a fait savoir qu’elle était détenue par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), selon un enregistrement audio diffusé jeudi par la chaîne de télévision Al Arabia.

« Maria Sandra Mariani, je suis l’Italienne enlevée le mercredi 2 février 2011 près de Djanet en Algérie », déclare une femme s’exprimant en français dans l’enregistrement audio diffusé par la chaîne d’information.

Al Arabia a précisé jeudi avoir obtenu cet enregistrement après avoir été contactée au téléphone par un porte-parole d’Al Qaïda au Maghreb islamique qui a revendiqué son enlèvement et a indiqué que l’otage était en vie.

« Je suis toujours détenue par Aqmi (…) Je demande à Arabia de publier ce message. Merci », a ajouté l’otage.

La touriste italienne de 56 ans, qui était en voyage organisé dans le Sahara algérien, avait été enlevée par des hommes armés dans la région du Tassili début février.

Aqmi détient sept otages, dont cinq Français, enlevés en septembre dans le désert nigérien. Deux autres otages français enlevés en janvier à Niamey ont été retrouvés morts après une opération des forces spéciales françaises visant à les libérer.

Aqmi avait annoncé en juillet dernier l’exécution d’un autre otage français, Michel Germaneau, 78 ans, enlevé trois mois plus tôt au Niger, après l’échec d’une opération militaire au Mali pour le libérer.

Reuters