Un groupe d’économistes algériens s’est associé au quotidien francophone «Liberté» pour créer le premier think tank algérien, a appris «Algérie-Focus.Com» de sources crédibles. Selon nos informations, ce nouveau centre de réflexion traitera essentiellement du rôle du secteur privé dans l’apaisement du front social en ces moments de grogne populaire.

Ses membres fondateurs sont, selon nos informations, le quotidien «Liberté» et plusieurs économistes algériens activant principalement à l’étranger. Ce think tank s’est offert aussi plusieurs mécènes et sponsors dont le patron de «Liberté» du Groupe Cevital Isaad Rebrab, le Groupe BTP Hasnaoui et le Groupe agroalimentaire Benamor.

Nos sources précisent qu’une réunion inaugurale a eu lieu récemment en réunissant les fondateurs et sponsors du think tank avec plusieurs autres hommes d’affaires algériens à l’instar du patron d’Alliance Assurance, du délégué général de l’ABEF, de l’ancien Chef de Gouvernement Benbitour et de Slim Othmani, patron de NCA Rouïba.

Yasmina B.