La mise en oeuvre du programme national des énergies nouvelles et renouvelables (ENR), adopté récemment par les pouvoirs publics impliquera 3.000 chercheurs permanents, a annoncé mercredi le directeur du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), Maiouf Belhamel. Ces chercheurs, qui contribueront durant les deux prochaines décennies au développement des différentes applications liées à ce programme, seront épaulés par un bon nombre d’assistants et chargés d’études à travers les unités du CDER ainsi que les différents laboratoires de recherche universitaires, a indiqué M.Belhamel lors d’une journée portes ouvertes sur les ENR au siège du Centre à Alger.

APS