La ville d’Annaba commence à vibrer au rythme de l’Equipe nationale de football, qui s’apprête à défier son homologue marocaine, dimanche au stade du 19 mai 1956, pour le compte de la 3e journée (Gr D) des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations CAN-2012. Défilé de voitures ornées de couleurs nationales, drapeaux accrochés aux balcons des immeubles, ventes d’emblèmes de toute dimension, la ville d’Annaba s’est parée aux couleurs tricolores : rouge, vert, et blanc, à trois jours du match décisif face aux « Lions de l’Atlas ». Même si l’engouement pour cette rencontre à la Coquette n’était pas perceptible au début de la semaine, les choses ont complètement basculé mercredi avec la vente des billets d’entrée, et surtout l’arrivée des premiers contingents de supporters des wilayas limitrophes.

APS