L’Algérie et le Maroc ont signé vendredi à Rabat un mémorandum de coopération dans le domaine des Ressources en eau, dans le but de promouvoir la coopération bilatérale. Cet accord, signé par M. Abdelmalek Sellal, ministre des Ressources en eau et Mme Amina Benkhadra, ministre marocaine de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement prévoit le développement de la coopération entre les deux pays notamment dans les domaines de l’irrigation, de l’hydraulique, de la gestion des barrages, du transfert des eaux ainsi que dans le dessalement de l’eau de mer.

Il prévoit, comme première étape de cette relance de la coopération, la tenue, le 18 avril prochain à Alger, d’une réunion du comité bilatéral des directeurs généraux des deux ministères pour aborder notamment les domaines de la gestion de l’eau, l’assainissement et l’épuration des eaux ainsi que le dessalement de l’eau de mer.

Dans la séance de travail entre les délégations des deux pays qui a précédé la signature de ce mémorandum au ministère marocain de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, les deux parties ont insisté sur l’importance à accorder à l’échange d’expérience en matière de la gouvernance des ressources hydrauliques, à la récupération des eaux non conventionnelles (eaux usées, dessalement de l’eau de mer) et au transfert des eaux.

Les deux parties ont également montré leur pleine disponibilité à échanger leurs expériences dans les domaines de la recherche, de la formation et de la collaboration entre les organismes de gestion de l’eau des deux pays.

A l’issue de la signature de cet accord de coopération, M. Abdelmalek Sellal a déclaré à l’APS que sa visite à Rabat avait « atteint son objectif du fait que les deux parties ont formalisé très rapidement la relance de la coopération dans le domaine des ressources en eau par la signature de cet accord dans l’intérêt des citoyens des deux pays ».

« Cette visite s’inscrit dans le cadre de la relance des relations bilatérales décidée par les autorités des deux pays pour faire travailler les commissions mixtes » a précisé le ministre algérien avant de souligner que « pour montrer cette bonne volonté de relance de la coopération nous avons décidé de réunir le comité bilatéral dans un mois à Alger pour étudier toutes les questions en rapport avec les ressources en eau ».

De son côté, Mme Benkhadra a indiqué à l’APS que les deux pays avaient décidé de renforcer leur coopération pour faire face aux défis en termes de mobilisation et de gestion de l’eau.

« Pour cela nous avons décidé d’échanger nos expériences respectives, nos succès et nos difficultés dans le domaine pour affronter les défis auxquels nous sommes confrontés », a déclaré la ministre marocaine avant d’ajouter que la réunion d’Alger visait « à approfondir le dialogue et l’échange d’expériences qui sont très utiles dans le domaine de la gestion locale et la gestion déléguée de l’eau ».

Le programme de la deuxième journée du séjour de M. Abdelmalek Sellal au Maroc prévoit une visite du « barrage Yaacoub Al Mansour » de Marrakech (sud) et une autre à la station d’épuration des eaux usées d’une capacité de 70 millions de m3 située dans la même ville.

M. Sellal était arrivé vendredi à la mi-journée l’aéroport de Casablanca où il a été accueilli par Mme Benkhadra.

APS