Selon Afrique Hebdo, un avion d’Air Algérie, qui devait rapatrier des Algériens, aurait été refoulé à l’aéroport d’Osaka la semaine dernière, car il n’avait pas les autorisations de survol du territoire japonais.

Air Algérie est dans la tourmente. Et s’il en fallait une nouvelle preuve, l’histoire de l’avion parti pour le Japon pour rapatrier des Algériens, suite au tremblement de terre du vendredi 11 mars, est bon exemple des dysfonctionnement que vit le pavillon national algérien.

Parti d’Alger an direction d’Osaka, le vol n’est jamais arrivé à destination par faute de manque d’autorisation de survol du territoire nippon. Selon Afrique Hebdo, le personnel naviguant avait pourtant reçu l’assurance de sa direction qu’il obtiendrait cette autorisation durant le vol. Mais Air Algérie ne dessert pas le Japon et les autorités aériennes du pays ne l’ont pas laissé se poser sur leur territoire.

L’appareil a finalement été dérouté sur Pékin où il a embarqué des Chinois en partance pour Alger. Et pendant ce temps-là, les Algériens bloqués au Japon (dont le nombre exact n’est pas connu) sont restés en rade et attendent toujours d’être rapatriés.

(air-journal.fr)