L’Algérie devrait clôturer l’année en cours avec un taux d’inflation inférieur par rapport à celui enregistré en 2009, a indiqué mercredi le ministre des Finances, Karim Djoudi. « L’inflation sera inférieure à celle de 2009, alors que (la maîtrise) du risque de poussée inflationniste projetée sur 2011 engendrée, entre autres, par le versement des rappels sur 2009 et 2010 des régimes indemnitaires (des fonctionnaires), nécessite qu’une partie des montants ne soit pas portée en demande interne et cela grâce à son maintien en épargne », a expliqué M. Djoudi à des journalistes en marge de la Conférence africaine des ministres de l’industrie (CAMI), qui se déroule à Alger. En 2009, l’Algérie a connu une inflation de 5,7% avant de redescendre en 2010 à 3,9%.

APS