La compagnie British Petroleum (BP) ne veut pas vendre ses actifs en Algérie et « il n’a jamais été question pour BP de quitter l’Algérie », a déclaré, jeudi à l’APS à Londres, le porte-parole du groupe David Nicholas. « Nous restons en Algérie et ne cèderons pas nos actifs comme rapporté par certains medias, la vente des actifs de BP en Algérie est de la pure spéculation », a souligné M. Nicholas, ajoutant qu' »il n’a jamais été question pour nous de quitter l’Algérie ». « Nous sommes conscients du potentiel de nos actifs pétroliers et gaziers en Algérie et nous avons décidé de rester », a encore ajouté le représentant de ce groupe qui détient des actifs d’un montant de quelque 3 milliards de dollars. La production de BP Algérie est de 17.000 barils/jour, soit 0,7% de la production totale de BP dans le monde et celle du gaz représente 1,5%.

 

APS