Le porte-parole du Rassemblement national démocratique (RND), Miloud Chorfi, a déclaré, samedi à Tizi-Ouzou, que sa formation politique « n’est pas acquise à l’idée d’aller vers une Constituante », tel que suggéré par certains courants politiques. « Accepter une telle proposition (la Constituante) reviendrait à effacer d’un trait tout ce qui a été entrepris en Algérie depuis l’indépendance », a argumenté le porte parole du RND, qui s’exprimait à l’ouverture de la conférence des cadres du RND de la wilaya de Tizi-Ouzou. En revanche, a-t-il nuancé, « nous adhérons pleinement aux mesures de changement initiées par le président de la République pour le renforcement de la pratique démocratique », affirmant que le cheminement du développement du pays « est jalonné de plusieurs étapes indissociables les unes des autres, tant elles participent du même objectif ». S’adressant, par ailleurs, aux militants de son parti, M. Chorfi les a invités « à se méfier des manipulateurs de sentiments pour déjouer toute éventualité de déstabilisation du pays et de ses institutions, en cette période de troubles affectant la région ».

APS