L’ONU a autorisé, dans la nuit de jeudi à vendredi, le recours à la force contre les milices pro-Kadhafi. La France, la Grande-Bretagne, les USA, le Qatar et les Emirats Arabes Unis mutualiseront donc leurs moyens aériens afin d’assurer une surveillance continue du ciel libyen. la Norvège et le Danemark attendent quant à eux le feu vert de leurs parlements respectifs. L’objectif de cette coalition sera double : empêcher tout décollage des avions libyens, qui pilonnent les insurgés depuis plusieurs jours, et pratiquer des frappes ciblées sur les forces les plus menaçantes autour de Benghazi, le fiel des rebelles.

(rtl.fr)