Les participants au colloque international sur les espaces publics dans les pays maghrébins ont adopté, jeudi à Oran, plusieurs recommandations préconisant, notamment, le renforcement de la coopération entre les chercheurs maghrébins et les différents centres de recherche. Ils ont cité comme exemple la coopération existant entre le CRASC d’Oran et le laboratoire « Dirassat » de Tunisie. Les participants, venus de diverses universités algériennes, marocaines, tunisiennes et françaises, ont également plaidé pour l’encouragement des travaux académiques et scientifiques pour comprendre les dynamiques qui marquent actuellement les espaces publics maghrébins et arabes en général. Ils ont insisté, en outre, sur la nécessité de donner un prolongement à leurs réflexions et travaux pour avoir une meilleure compréhension de tous les changements qui s’opèrent dans la région.

APS