«Abdelaziz Belkhadem a ramené et imposé des hommes d’affaires en tant que militants du FLN dans la perspective de se présenter aux élections
présidentielles de 2014». C’est ce que révèle aujourd’hui mercredi 20 avril 2011 le porte-parole du mouvement de redressement du FLN, Mohammed Seghir Kara, dans un entretien publié par le quotidien arabophone «Waqt El Djazaïr». «Belkhadem a voulu changer la composante du parti dans l’intention de se présenter illégalement aux élections de 2014 sous la couverture du FLN. Il a ramené des riches connus sur la place publiques comme étant corrompus et aux pratiques malsaines. (…) Par cette stratégie, Belkhadem voulait détenir un contrôle absolu au sein du parti pour s’imposer en 2014», lance M. Kara.

C’est la première fois que les ambitions présidentielles du SG du FLN sont révélées ainsi de façon officielle et publique (Lire notre article à ce sujet). Mohammed Seghir Kara a aussi accusé Belkhadem d’importer des slogans et modèles d’organisations de pays autocratiques, à l’instar du slogan du 9ème Congrès calqué sur celui du parti soudanais d’El Béchir et une structure centrale semblable à celle qu’adopte le parti de Moubarak en Égypte (dissous depuis).

Yasmina B.