Algérie : Des sénateurs dénoncent l’autorisation d’importation de la friperie !

0
57

Plusieurs membres du Conseil de la nation ont décrié l’autorisation par l’APN de l’importation  de vêtements usagés, estimant que cette mesure  »va porter préjudice à l’industrie  algérienne du textile ».  « L’article relatif à cette autorisation n’a pas pris en considération  l’aspect sanitaire de ces importations, dont les tests ont prouvé leur danger  sur la santé des citoyens », a indiqué un membre du Conseil de la nation.

M. Sidi Athmane Lakhdar, qui a dénoncé l’institution de cette mesure,  déjà annulée par le passé par les autorités, a exhorté les autres membres  du Conseil à voter la LFC sans l’article 7 bis autorisant l’importation de la  friperie. Dans l’ensemble, le débat auquel étaient présents quelque 40 membres  du Conseil, a essentiellement porté sur les mesures sociales et économiques  de la loi de finances complémentaire 2011, caractérisée par une forte dépense  publique. Encore faut-il, selon Bouzid Lazhari, membre du Conseil,  »assurer l’application  de ces mesures sur le terrain pour en faire profiter les citoyens les plus démunis ».  

Les départements ministériels sont aussi tenus, selon Abdelkader Kaci,  de fournir au Conseil de la nation un bilan sur leurs dépenses avec des précisions  sur leur déficits financiers afin de donner aux membres du Conseil un droit  de regard sur la gestion des finances publiques. Par ailleurs, des membres du Conseil ont préconisé l’exclusion des programmes  de logements soutenus par l’Etat les bénéficiaires qui ont cédé leur logement  acquis selon la formule LSP (logement social participatif).          

La LFC 2011 octroie aux bénéficiaires de logements acquis dans le cadre  de la formule  »LSP » le droit de céder leurs logements avant les dix années  requises par la loi, à condition de restituer au Trésor public l’aide financière  de 700.000 DA, octroyée par la Caisse nationale du logement (CNL), comme soutien  de l’Etat.         

De son côté, la commission économique et des finances du Conseil de  la nation a, dans son rapport préliminaire, souligné que la LFC2011 vient en  application des mesures du Conseil des ministres de février dernier et visant  à protéger le pouvoir d’achat des citoyens, créer l’emploi et encourager l’investissement  productif.  

Le débat sur cette loi se poursuivra mardi avec les réponses du gouvernement  aux questions soulevées par les membres du Conseil, alors que le vote est prévu  mercredi.

RAF avec APS