L’Algérie pose ses conditions pour reconnaître le Conseil national de transition (CNT) comme la nouvelle instance dirigeante de la Libye. Selon Reuters qui cite une source gouvernementale, l’Algérie demande au CNT de s’engager avec vigueur contre Al Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi). Ce sera le préalable à une éventuelle reconnaissance du CNT.

L’Algérie, seul pays dont l’ambassade a été attaquée à Tripoli, est mal vue par certains dirigeants rebelles qui l’ont récemment accusée de soutenir le colonel Mouammar Kadhafi; une accusation démentie par les autorités algériennes.

RAF