Le PDG de la compagnie aérienne Air Algérie s’est déclaré confiant sur le déroulement des négociations avec le personnel de cabine, estimant qu’aucune grève ne devrait venir perturber les vols du Hadj.

La compagnie nationale algérienne doit transporter 18 000 pèlerins en 72 vols pendant l’édition 2011 du Hadj, soit le même nombre que son homologue saoudienne Saudi Arabian Airlines. Mais le PDG Mohamed Salah Boutlif estime que les problèmes récurrents des vols de pèlerinage, dus à une infrastructure aéroportuaire insuffisante dans le royaume saoudien, devraient persister pendant au moins trois ans, même si un nouvel aéroport pouvant accueillir 20 millions de passagers est prévu à Djeddah.

M. Boutlif espère en revanche que ces problèmes ne seront pas renforcés par un mouvement de grève des personnels navigants commerciaux, similaire à celui qui avait pratiquement cloué au sol Air Algérie en juillet dernier. Il a déclaré durant sa conférence de presse que les négociations avaient « bien avancé », sans donner plus de détail, et qu’il était convaincu qu’il n’y aurait aucun débrayage pendant le Hadj.

Les 72 vols partiront des aéroports d’Alger, Oran, Constantine, Annaba et Ouargla à destination de Djeddah et Médine, à partir du 7 octobre prochain et jusqu’au 3 décembre, les billets étant mis en vente à partir de demain. Un avion long-courrier supplémentaire sera affrété pour l’occasion.

(air-journal.fr)