Bouteflika, Aït Ahmed, Ghozali, Saadi, Dilem…ont accepté de lui répondre, Hervé Bourges prépare un documentaire explosif sur la crise politique en Algérie

Hervé Bourges prépare un documentaire « sans concessions » sur le pouvoir en Algérie, a appris Algere-Focus.Com de sources sûres. L’ancien président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), va adapter à l’écran son livre « L’Algérie à l’épreuve du pouvoir », paru en 1967 et qu’il a réactualisé pour la circonstance.

Pour cet ami de l’Algérie, le constat est alarmant, le pays concentre « tous les ingrédients explosifs » : « chômage de masse, corruption qui atteint les sommets de l’Etat, régime autoritaire qui bride les libertés, société tiraillée entre conservatisme, islamisme et modernité », écrit-il.

L’ancien conseiller du président Bouteflika, estime que ce dernier « jouit encore d’une légitimité évidente », mais la crise que vit le pouvoir « ne pourra pas faire l’économie d’une révolution (en Algérie), même de velours» prévient-il.

Selon nos informations, Hervé Bourges prévoit d’interviewer ses deux amis Bouteflika et Ben Bella. Mais aussi, donner la parole à d’autres personnalités politiques y compris de l’opposition. Ainsi, l’on verra l’intervention du fondateur du FFS Aït Ahmed, de l’ex premier ministre Sid Ahmed Ghozali, du présdent du RCD, Saïd Sadi, d’Ali Yahia, de Louisa Hanoune et du caricaturiste Dilem.

Le président Bouteflika, qui ne se s’adresse plus aux médias depuis des années hormis ses apparitions à l’ENTV, l’organe officiel de la présidence, va faire une exception pour Hervé Bourges.

L’actualité chaude de ces derniers mois, et les pressions que subit l’Algérie depuis le déclenchement des révoltes arabes, poussent le pouvoir à sortir de son mutisme. Et s’il doit s’expliquer, il vaut mieux le faire chez un allié.

Pour rappel, alors que plusieurs chaînes de télévision n’ont pas d’autorisation de travailler en Algérie (Al Jazeera, France 24, Nessma TV), la web-TV «AfrikTV.com», propriété d’Herbé Bourges, a pu décrocher un accord de principe de la part des autorités algériennes pour implanter une représentation en Algérie, la première au niveau international pour ce média (Lire notre article).

Rédaction Algérie-Focus.Com