Une source au sein des forces de sécurité égyptiennes a catégoriquement démenti les informations selon lesquelles des membres de la famille Kadhafi auraient trouvé refuge en Egypte, a annoncé mardi le quotidien local Al-Ahram.

« Aucun membre de la famille Kadhafi n’a traversé la frontière égyptienne depuis le début du conflit libyen », a annoncé la source avant de préciser que le ministère de l’Intérieur avait ordonné de durcir le contrôle des visas pour tous les citoyens libyens.

Le quotidien algérien El Khabar a annoncé lundi que les membres de la famille du leader libyen déchu Mouammar Kadhafi, réfugiés depuis près d’un mois en Algérie, avaient gagné l’Egypte.

Selon l’édition, huit membres de la famille Kadhafi ont pris samedi soir un vol régulier d’Egyptair pour se rendre au Caire.

Le 29 août, la femme de Mouammar Kadhafi, Safia, et ses trois enfants (sa fille Aïcha et ses deux fils, Mohamed et Hannibal), accompagnés de leurs familles, ont traversé la frontière libyenne pour se rendre en Algérie. Les autorités algériennes ont déclaré alors qu’elles avaient accueilli la famille « pour des raisons humanitaires ». Plus tard, il a été annoncé que la fille de Kadhafi, Aïcha, avait accouché d’une fille à la frontière algéro-libyenne.

Après un court séjour dans une ville du sud de l’Algérie, la famille Kadhafi a été transférée dans la capitale. Les parents de Kadhafi se sont vus interdire de circuler librement à Alger ainsi que de faire des déclarations publiques. Toutefois, Aïcha Kadhafi a récemment critiqué le Conseil national de transition en Libye, ce qui aurait provoqué l’ire d’Alger.

(ria.ru)