L’équipe nationale algérienne a gagné face à la Centrafrique (2-0) sans pouvoir se qualifier pour la CAN 2012, ce qui laisse un public sportif algérien, pourtant habitué aux honneurs, désappointé.
Seuls les Lions de l’Atlas se qualifient dans ce groupe D après leur précieuse victoire sur la formation tanzanienne (3-1), pourtant accrocheuse à souhait. Une qualification amplement méritée qui leur ouvre grandement la voie à la cour des grands.

Pour le reste, l’autre match, ayant mis aux prises les Algériens aux Centrafricains, était sans enjeu aucun. Hormis la victoire des Fennecs qui mérite d’être signalée, puisque elle intervient après une période de vaches maigres en matière de résultats positifs, aucun autre élément n’y pouvait être significatif. Le problème de l’efficacité de l’attaque, a une fois de plus, refait surface, même si l’adversaire du jour, la RCA, est relativement faible, surtout hors des ses bases.

Une victoire pour l’honneur

Les deux buts de la première période, n’ont pas suffit pour redorer le blason pour une équipe qui alterne le bon et le moins bon. La seconde période a d’ailleurs vu les visiteurs gêner les camarades de Matmour qui excellaient dans la maladresse surtout à l’approche de la surface de vérité. Les joueurs, qui se montraient remuants dans le compartiment offensif, ont donc maintenu leur compteur à sec en matière de buts, ce qui oblige le nouveau maître de la barre technique, Vahid Halilhodzic, à songer à la reconstruction.

Par contre, de l’autre côté de la frontière, chez le voisin marocain, on a tendance à découvrir une équipe, bien construite sur de bases solides. Même, un peu souffrante après l’égalisation des Tanzaniens à la 43e minute de jeu, l’équipe marocaine a su redresser la situation en seconde période. Chamakh, qui a ouvert le score (20e), Taarabt and co ont réussi à porté l’estocade et presser leurs vis-à-vis dans leur camp les obligeant ainsi à commettre des fautes. La 69e a vu les Lions de l’Atlas corser l’addition par l’entremise de Taarabt qui marque un coup franc direct et permet à son équipe de reprendre l’avantage au stade de Marrakech plein à craquer. La 89e était décisive puisque Boussoufa a réussi à assurer au Maroc, une victoire nette et méritée (3-1). Cette précieuse victoire a donc ouvert aux camarades de Chamakh de participer à la prochaine joute continentale mais avec un autre visage et un autre grade. Le groupe D lésine, ainsi, sur le nombre de qualifiés et seul le Maroc peut s’offrir le billet qualificatif.

Afrik.com