Le parquet général près le tribunal de Sidi M’hamed vient de faire appel de la décision du juge d’instruction qui a décidé de déferrer l’affaire Sonatrach devant une cour correctionnelle au lieu d’une cour criminelle, a appris «Algérie-Focus.Com» auprès de sources judiciaires.

La requalification de l’affaire a été décidée le 12 septembre dernier par le juge d’instruction de la chambre d’accusation du tribunal de Sidi M’hamed qui a estimé que les accusations présumées ne relevaient pas du champs pénal.

Il s’agit, rappelons-le, de corruption, de blanchiment d’argent et de passation irrégulières de marchés publics. Mais le parquet général ne l’entend pas ainsi et veut absolument faire juger l’affaire devant une cour criminelle. La décision sera connue le 12 octobre prochain.

Yasmine B.