La commission «ad hoc» chargée d’élaborer la nouvelle grille de référence des salaires des journalistes a pondu un chiffre. 60.000 dinars par mois, c’est le salaire minimum que devra percevoir le journaliste algérien selon les estimations de ladite commission, apprend «Algérie-Focus.Com» de source sûre.
Il y a quelques jours seulement, le patron de la Centrale syndicale annonçait que la nouvelle grille de référence des salaires des journalistes entrera en vigueur dès janvier 2012. Abdelmadjid Sidi Saïd, Secrétaire avait précisé que le travail de la commission était finalisé à 95% et la grille de salaires sera signée avant la fin du mois de novembre prochain.
M. Sidi Saïd avait aussi précisé que cette grille des salaires sera élaborée sur la base de normes internationales. C’est désormais chose faite, la commission a trouvé une moyenne de 60.000 dinars par mois comme SMIG pour les journalistes algériens, soit à peu près 600 euros.
Si ce chiffre est adopté, il sera automatiquement appliqué dès l’année prochaine dans le secteur public. Il est très peu probable qu’il en soit ainsi pour le secteur privé où l’on continue de payer les journalistes à hauteur de 6.000 dinars par mois.
Rappelons que cette commission est composée de représentants du syndicat du secteur de la presse publique (UGTA), du Syndicat national des journalistes (SNJ), du ministère du Travail, du ministère de la Communication, d’administrations d’organes de la presse publique et d’un expert.

Khalil Mehdi