Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a annoncé lundi à El Bayadh le relogement, dans « deux à trois semaines », des 400 familles « véritablement » sinistrées suite aux inondations ayant frappé dernièrement la région.

’’Quatre-cent familles réellement affectées par cette catastrophe naturelle seront relogées, dans les deux ou trois semaines à venir, dans des logements finis’’, a affirmé le ministre lors d’un point de presse animé en marge de sa visite dans la région suite à ces inondations.

Accompagné des ministres de l’Habitat et de l’Urbanisme et des Travaux Publics, Noureddine Moussa et Amar Ghoul, M. Ould Kablia a indiqué aussi que ’’les familles, dont les habitations nécessitent des réparations, bénéficieront d’indemnités mensuelles de 12.000 DA pour la couverture des frais de location auprès de particuliers’’.

’’L’Etat préconise également des aides atteignant un million de DA par habitation, pour la réfection des bâtisses touchées par les inondations, en fonction des dommages subis », a ajouté le ministre, annonçant, par ailleurs, ’’l’octroi de 600 aides pour la réhabilitation et la rénovation des bâtisses partiellement endommagées et habitables’’.

Ould Kablia a, dans le cadre de la prise en charge des sinistrés de ces inondations, fait état du déblocage d’enveloppes, actuellement disponibles, pour la réalisation, au titre de la résorption de l’habitat précaire, de 2.500 logements, soit un ambitieux programme dépassant les 1.725 habitations précaires recensées localement par les services de la wilaya.

Ce programme devra permettre, selon le ministre, d’éradiquer les habitations réalisées sur les lits des oueds et sur les sites inondables. Le ministre a révélé, à ce titre, le lancement d’une étude technique d’un schéma directeur global portant déviation, hors du tissu urbain, des cours d’eau de quatre oueds affluant au centre-ville d’El Bayadh.

Les opérations retenues au titre de l’autre étape consistent, à moyen terme, en la reconstruction des ouvrages d’art, partiellement ou entièrement détruits, dont les ponts des quartiers Ain El Mahboula, Essadikia, Ksar Boukhradja et El-Gueraba, en plus de la réhabilitation des artères de la ville et des actions d’amélioration du cadre urbain pour une enveloppe d’un milliard de DA, a signalé le ministre.

M.Ould Kablia a affirmé, dans ce cadre, que ’’l’Etat dispose de l’expérience requise et des moyens nécessaires pour faire face de façon méthodique à de pareilles catastrophes naturelles’’.

’’L’opération nécessite un peu de temps pour recenser les véritables sinistrés des inondations et éliminer les opportunistes voulant profiter de la situation’’, a observé le ministre, en précisant que des commissions techniques « sont à pied d’£uvre pour constater l’ensemble des dégâts à travers les différentes quartiers sinistrés’’. Pour cela, il a appelé les habitants des zones touchées à « faire preuve de sérénité pour surmonter cette catastrophe naturelle ».

APS