Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, a demandé mercredi à l’Algérie de coopérer avec les nouvelles autorités de Tripoli sur la question des membres de la famille de Mouammar Kadhafi réfugiés en Algérie.

M. Hague, en visite depuis mardi à Alger, a évoqué aussi avec les dirigeants algériens la question de la lutte contre le terrorisme dans la région du Maghreb.

Londres estime, a déclaré M. Hague, que l’Algérie « doit coopérer avec les autorités libyennes » si celles-ci effectuaient une quelconque demande concernant les libyens réfugiés chez elle.

Le chef de la diplomatie britannique faisait allusion aux membres de la famille de Mouammar Kadhafi, que l’Algérie a accueillis le 29 août dernier pour « des raisons humanitaires », selon des responsables algériens.

Parmi les personnes réfugiées en Algérie figurent la femme de l’ex-leader libyen Safia, sa fille Aïcha, ses deux fils Mohamed et Hannibal et leurs enfants.

M. Hague a déclaré qu’il avait présenté la même demande, concernant les personnes réclamées par la CPI, à tous le pays de la région qu’il a visités.

« Il est important de coopérer avec les autorités libyennes et la justice internationale, afin que soient remises les personnes réclamées à la justice », a souligné le chef de la diplomatie britannique.

BBC