La France, pleinement engagée dans le conflit libyen, veut désormais capitaliser son soutien au CNT. Le secrétaire d’État français au commerce extérieur, Pierre Lellouche, prépare, selon nos informations, le grand retour des entreprises françaises en Libye.

Début 2012, précise notre source, une mission économique et une représentation UbiFrance seront installées en Libye et travailleront à organiser des missions pour les chefs d’entreprises.

Les secteurs visés sont ceux de l’énergie, de la santé et des infrastructures de base ainsi que la sécurité. Plusieurs sociétés privées de sécurité ont déjà installé des bureaux à Tripoli à l’instar de «Geos» et «Oropex».

Les PME françaises seront également de la partie et devront s’associer aux grands groupes pour décrocher une place dans la nouvelle Libye. L’année prochaine sera celle des dividendes estiment les responsables français.

Khalil Mehdi