Dimanche 30 Octobre 2011 vers 13 H , je me suis rendue au niveau du chantier du centre culturel de l’APC d’Oran(ex Prisunic) sis au bd Émir Abdelkader afin d’y réaliser un reportage à la veille de l’inauguration de ce centre prévue pour le 1er Novembre 2011…Sur place j’ai été violemment interpellée par l’entrepreneur en charge des travaux qui m’a injuriée, offensée et traitée de tous les noms que je vous laisse le soin de deviner …Tout en m’assénant des coups à la figure .

Je n’ai du mon salut qu’à l’intervention d’un gardien qui s’est interposé pour me libérer des griffes de ce tyran. Je me suis rendue auprès d’un médecin du centre de santé le plus proche où j’ai obtenu un certificat de constatation. Je me suis rendue par la suite au commissariat de la 16 ème Sûreté Urbaine où j’ai déposé plainte pour coup et blessures volontaires en attendant une expertise du service médico-légal demain Lundi.

Voici en substance une situation de la femme  »battue par tous et partout où elle se trouve ».

Ce soir j’ai le sentiment que j’ai été agressée par cet individu parce qu’une femme doit être frappée, agressée, injuriée quelque soit la situation où elle se trouve.

Ceci est un acte de lâcheté extrême pour lequel je demande votre soutien afin de protéger les Femmes en Algérie de la vindicte des  »voyous  » de tout poils….

Combien de femmes rentrent chaque jour chez elles avec des coups de personnes tierces qui les agressent gratuitement et jusqu’à quand va t-on se taire face à ces violences ?

Aicha SAIDI
Journaliste Grand-Reporter Alger ch.3