Le nombre d’Israéliens d’origine marocaine serait actuellement de 800.000.

Arrivée dans l’état hébreu à partir de 1952, cette catégorie de juifs appelés séfarades (originaires d’Afrique du Nord) étaient maçons, tanneurs ou menuisiers. Illettrés et peu fortunés, ils étaient mal vus et ont du gagner leurs galons petit à petit dans une société israélienne des plus élitistes au monde. Pourtant aujourd’hui les choses ont changé. Les juifs marocains font partie de l’élite israélienne, et squattent les cercles de décision les plus importants de l’état sioniste.

Advertisement

Mais le plus paradoxal dans tout cela, ce n’est pas l’intégration rapide de ces juifs marocains dans la société sioniste, mais bien la sensibilité politique de ces derniers. En effet, selon plusieurs observateurs, les juifs d’origine marocaine installés en Israël votent pour leur majorité à droite. Une droite ouvertement hostile et très offensive à l’égard des Palestiniens et peu encline a un plan de paix.

Bizarrement, rien ne les prédestinait à ce choix

Ayant longtemps côtoyés les populations arabes, les Juifs séfarades, sont moins connus pour leur hostilité vis-à-vis des populations musulmanes et d’un plan de paix avec les Palestiniens, que les juifs ashkénazes, bien plus récalcitrants. Ils sont présentés comme des pacifistes, et jouissaient jusque-là de l’image de gens de gauche, plus portés sur le volet social et surtout très favorable à un processus de paix avec les Palestiniens. Mais finalement il n’en est rien.

Le parti de droite au pouvoir est même constitué en grande partie de binationaux (double nationalité Israélienne et marocaine).

Et ce n’est pas tout. Le nombre de juifs marocains occupant les colonies israéliennes est estimé à 600.000, soit 75% d’entre eux.

Plus royaliste que le roi

Pourquoi ? La question mérite d’être posée. Même si du propre avis de personnalités juives séfarades notamment françaises, ceci relève plus d’un complexe qu’autre chose.

En effet, partant du principe que toute la légitimité de la politique israélienne est tirée de de la persécution dont furent victimes les juifs durant la Seconde Guerre mondiale, les séfarades se présentent eux même comme des juifs de seconde zone parce qu’ayant pour leur part échappés en partie à celle-ci. Ils ont donc des choses à prouver à leurs semblables, et ont choisi comme fonds de commerce, une politique anti-palestinienne dure. Ceux-là ont-ils oublié la protection qui leur a été offerte notamment par les populations arabes en période de guerre ? Apparemment oui. Chassés d’Espagne en 1492, grand nombre d’entre avaient trouvé refuge au Maghreb, d’où l’origine marocaine de certains.

Kh-Louna

m1 150x150 - La plupart des colons israéliens sont d’origine…marocaine