Lakhdar Brahimi exhorte les générations de 54 et 62 à partir à la retraite : « Ça suffit ! Il faut céder la place »

0
252

En 2010, certains voyaient en Lakhdar Brahimi, ancien Ambassadeur d’Algérie, un possible futur président pour l’Algérie, mais qu’en pense l’intéressé  ?

Mr Brahimi explique qu’on lui pose souvent cette question, mais sa réponse est toujours la même. Il rétorque : « J’ai quitté l’Algérie en 1993, j’avais  59 (…) 60 ans, c’est l’age de la retraite, mais chez nous c’est déjà tard. A l’époque, j’avais dit ça suffit ». Et d’ajouter avec le sourire : « j’ai depuis commencé une nouvelle carrière. Maintenant je suis à une troisième carrière. J’ai 78 ans, ce n’est pas sérieux, c’est dur d’infliger à l’Algérie un président qui a 78 ans ».  Brahimi exhorte « les générations de 54 et celle de 62 » à prendre leur retraite: « Les responsable de la génération  62 sont depuis 50 ans en place (…) Ça suffit ! Il y a un problème de génération qui se pose » en Algérie.

Le problème en Algérie,  n’est pas d’être trop âgé pour rester au pouvoir, estime Brahimi,  c’est que ces personnes sont restées trop longtemps au pouvoir.  « Il faut penser à céder la place » conclue-t-il.

S. Viniger