L’initiative risque de faire du bruit. Vendredi à 13h, à l’heure où les musulmans de France se rassemblent pour la prière du vendredi, plusieurs centaines de recteurs de mosquées ont appelé à voter pour François Hollande. Une réponse à la « citoyenneté d’appartenance » évoquée par Nicolas Sarkozy…

24h du premier tour de l’élection présidentielle, le Conseil démocratique des musulmans de France mobilise ses réseaux et lance un « appel citoyen pour un vote massif hallal» aux « musulmans d’apparence ». Selon Mohamed Salah Hamza, recteur de la mosquée du 18ème arrondissement de Paris, qui accueille ses ouailles dans la cour de la caserne de pompiers de l’arrondissement faute de place, voter est le meilleur moyen « pour défendre notre dignité contre l’islamophobie et la stigmatisation des membres de notre communauté ». « L’abstention et le vote blanc sont haram (interdit) », glissera-t-il à ses milliers de fidèles.

La même scène se déroulera dans une vingtaine de mosquées de Lyon et sa région. « Les musulmans de France ne doivent pas rester les bras croisés. Ils ne peuvent plus se contenter d’êtres les «spectateurs» de ces élections. Ils doivent devenir acteurs de leur propre changement. Et pour être entendus, ils doivent prendre leur destin en main en exerçant leur droit de vote en leur âme et conscience », prêchent Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Azzedine Gaci, de la mosquée de Villeurbanne, Laid Bendidi, de Saint-Fons, ou Fawzi Hamdi, recteur à Vaulx-en-Velin.

A la Défense, dans la salle de prière de la mosquée provisoire de Puteaux, nichée au pied de la tour de la Société Générale, le message sera encore plus explicite. Devant un millier de fidèles, un appel au vote sera lancé en faveur de François Hollande par les militants du Front des Banlieues Indépendants, qui redoute une abstention massive dans les quartiers populaires. Ils exhorteront les fidèles à « voter contre ceux qui n’ont eu de cesse depuis des mois de criminaliser la communauté musulmane (…) et à voter utile, c’est-à-dire François Hollande ».

En tout, c’est un réseau de quelques 700 mosquées qui devrait se mobiliser en faveur du candidat socialiste. Ironie de l’histoire : l’organisateur de l’opération n’est autre qu’Abderrahmane Dahmane, ancien conseiller « Diversité » de Nicolas Sarkozy. Désormais conseiller à la mosquée de Paris, il avait claqué la porte de l’Elysée en mars 2011, alors que l’UMP venait d’annoncer la tenue d’une convention sur l’islam. « L’UMP de Copé, c’est la peste pour les musulmans », avait-il alors déclaré, avant  d’appeler les musulmans à ne pas renouveler leur adhésion à l’UMP. « J’ai toujours gardé des liens avec Bertrand Delanoë (maire PS de Paris), Jean-Paul Huchon (président socialiste du Conseil Régional d’Ile-de-France) et Daniel Vaillant (député maire PS du 18ème arrondissement de Paris) », plaide Dahmane, qui a rencontré François Hollande le mois dernier, en pleine polémique sur le hallal. Les deux hommes devraient se revoir entre les deux tours.

L’initiative ne manquera pas d’être instrumentalisée par la droite… Même si, fût un temps pas si lointain, où Dahmane avait ses entrées chez Sarkozy !

Avec marianne2.fr

* Le titre est de la rédaction