La rubrique « Talents & Leaders » a pour objectif d’améliorer la visibilité et la représentativité des talents d’origine algérienne dans les sphères économiques et culturelles. Pour cette première, nous avons rencontré Sakina Rekkab, Directrice de la stratégie d’Orascom Telecom Algérie. Nous avons volontairement centré cette interview sur la femme et la réussite professionnelle en Algérie. Alors Mythe ou réalité ?

C’est une « sucess story » comme on aime les lire, qui plus est lorsque cette dernière est « made in Algeria ». En effet, le parcours de Sakina Rekkab est exemplaire, cette femme naît dans une famille nombreuse dont 5 sœurs, issues d’une mère analphabète, et pourtant, toutes sont aujourd’hui cadres de l’Etat. Une réussite en partie due à l’attache très importante de l’éducation par leur mère qui tenait à ce que ses filles reçoivent une instruction de qualité, une femme sans aucun doute forte d’esprit et très motivée puisque comme nous le raconte fièrement sa fille elle a entrepris des études il y a 10 ans et lit aujourd’hui le Coran. C’est donc poussée par sa mère que Sakina va prendre son envol, c’est l’une des premières filles à intégrer le prestigieux lycée technique d’Alger, dans cet environnement élitiste elle décrocha son bac Technique Mathématique, suivi d’un ingéniorat en informatique et d’une année dans un laboratoire toulousain. C’est là que commence la vie professionnelle de notre invitée, elle participa au sein d’une équipe à l’entrée d’Internet en Algérie au Centre de Recherche Scientifique et Technique puis avant de rejoindre Orascom Telecom à son ouverture en 2001, elle accomplit un Magistère spécialisé en sécurité informatique et aujourd’hui prépare un MBA Exécutif à l’ESAA.

L’école est la clé de l’émancipation de la femme en Algérie

La situation de la femme en Algérie évolue grandement selon Sakina, elle observe de « très fortes avancées » en la matière, les femmes gagnent en respect et ont le droit à l’éducation, à l’instruction ce qui a été une avancée majeure, même si elle reconnait avoir été victime de « situations difficiles où la femme n’avait pas tous ses droits ». Dans son milieu professionnel, être une femme n’est jamais apparu comme un handicape mais plutôt comme une force ou un challenge à relever. Cependant ces évolutions se limitent au cadre des grandes villes, la situation en province et dans le monde rural reste limitée, de nombreuses avancées restent à faire, et où le statut des femmes évolue moins vite. Sakina Rekkab appelle au respect primordial des femmes et rappelle également que la religion musulmane prône le respect de la femme, et lance un appel à la gente féminine algérienne : l’Éducation est la clé.

«Si vous avez un rêve, vous vous devez de l’atteindre» telle est la devise que Sakina Rekkab souhaite adresser à la jeunesse algérienne tout sexe confondu.

La détermination, la persévérance, la motivation sont les maîtres mots pour remplir ses objectifs. Elle semble s’aligner sur les mots d’Alfred de Musset qui disait «voir, c’est savoir ; vouloir c’est pouvoir ; oser, c’est avoir.». Tout est donc possible, c’est un discours que tout le monde a déjà entendu, seulement ce sont des personnes comme Sakina, issu de milieu où les conditions ne prêtaient guère à la réussite, que ce discours gagne en crédibilité.

Ecoutez l’interview :

[audio:http://www.algerie-focus.com/wp-content/uploads/2012/04/Template_AF_Sakina.mp3|titles=Talents & Leaders _ Sakina Rekkab_Dir. Stratégie OTA]

Elle a puisé son inspiration auprès du courage de ses parents, son éthique semble avoir guidé ses pas, sa croyance en l’Islam avoir renforcé sa foi, c’est donc avec des bases solides et une force mentale certaine que Sakina a pu réaliser un tel parcours.

Cette interview nous rappelle que l’Algérie berce une jeunesse porteuse de talents et de leaders !

R.H