Dans une déclaration à la radio nationale ce samedi 5 mai, le ministre des affaires religieuses et des Waqfs, M. Bouabdallah Ghlamlah a qualifié ceux qui appellent au boycott des élections du 10 mai « d’hypocrites » et ceux qui n’iront pas voter de « lâches ».

Selon Ghlamallah, se « sont les lâches qui appellent au boycott des élections, des hypocrites avec lesquelles on ne peut pas ni construire une société ni établir un partenariat. S’abstenir aux élections ce n’est pas une position mais plutôt une fuite devant les responsabilités, un acte que ne doit pas faire un homme qui se respecte ».

Et pour l’utilisation des mosquées pour appeler les citoyens d’aller voter, Ghlamallah a déclaré que « le vote est un devoir avant d’être un droit, et il rentre dans le cadre du respect de la règle (Ta3at Wali El Amr) ». Et il a ajouté que c’est normal que les imams appellent au vote, car la position de la mosquée en Algérie doit être pareille avec celle de l’Etat car la mosquée est l’une de ses institutions.

Ghlamallah a appelé aussi les citoyens d’aller voter ce 10 mai car c’est de leur devoir envers l’Etat où ils vivent d’aller aux élections.

Madjid SERRAH