Tarek Maameri est remis en liberté

0
153

Il avait été arrêté quelques jours après avoir posté sur le net des vidéos appelant au boycott des prochaines élections législatives, Tarek Maameri, 23 ans, vient d’être remis en liberté.
Selon le syndicaliste Yacine Zaid, militant des droits de l’homme et principal soutient au jeune activiste, Tarek est accusé d’avoir arraché des panneaux d’affichages installés à l’occasion de la campagne électorale.
Présenté Vendredi Matin devant le parquet de Abane Ramdane à Alger, Tarek a été relâché, mais devra néanmoins répondre de ses actes devant un juge, le 30 mai prochain.

RAF