Mr. Ardavan Amir-Aslani, avocat au bureau de Paris et expert en relations internationales, s’exprime sur le Qatar et l’Arabie saoudite face au régime de Téhéran.

Selon lui, « le Qatar n’est pas hostile au projet iranien, aujourd’hui le Qatar est un des alliés de l’Iran », et ajoute que « le Qatar est un des alliés du Hamas face à Israël ».  Il poursuit en mettant un défi à quiconque de regarder Al-Jazeera de manière objective et qui trouvera une forme de contestation au pouvoir iranien. Il se demande «  qui a entendu Al-Jazeera contester le pouvoir iranien alors que toutes les cinq secondes il passait les images de Ben Ali. Qui a entendu Al-Jazeera critiquer le pouvoir iranien ou même telle révolution dans tel pays arabe ». Il conclura par dire que « la Qatar est un ami et un allié. Le Qatar n’est pas son ennemi ».

Tandis que l’Arabie Saoudite « c’est autre chose ». Selon l’avocat, « aucun de ces pays-là n’est en position de force par rapport à l’Iran ». Il poursuit en expliquant que le présiden iranien peut ne pas être aimé par les gouvernements mais qu’il « jouit d’une grande réputation, d’une grande sympathie, d’un grand capital de charme ».

L’Iran est selon lui, dans l’esprit arabe et du monde arabe « le pays qui a su dire non aux américains » et d’ajouter que « c’est le pays qui a racheté un certain nombre de respect ».  Concluant que l’émergence d’un Iran puissant fait peur, car celui-ci soutient le mouvement chiite à travers le monde, et qu’il est « sur le point de signer le grand Yalta avec les américains sur la domination du Moyen-Orient ».

Interview réalisée par Fayçal Anseur

S. Viniger