L’APS confirme que le montant des transactions commerciales non facturées n'ont cessé d’augmenter ces six derniers mois. Les services de contrôle de la Wilaya d’Alger a relevé près 509,5 millions de DA pour les fraudes au premier semestre 2012.  

Advertisement

6A 378257187 1 300x225 - 509,5 millions de DA de transactions frauduleuses à Alger

14 630 procès-verbaux d’infraction aux règles de l’activité commerciale ont été établis durant la même période. Les agents du contrôle économique et de la répression des fraudes ont effectué près 90 671 interventions, a indiqué un responsable de cette direction à l’APS.

Les transactions commerciales frauduleuses consistent  à vendre et/ou acheter des produits et des services sans facturation, dans le but de dissimuler le chiffre d’affaires réel pour échapper au fisc.

Les services de contrôle ont demandé la fermeture de 474 locaux commerciaux après y avoir constaté plusieurs irrégularités notamment le manque d’hygiène, l’absence d’étiquetage sur les produits commercialisés et l’exercice d’une activité sans registre de commerce.

Près de 28 000 DA de produits alimentaires non conformes ou impropres à la consommation ont été saisis durant la même période. Par ailleurs, 118 tonnes de ciment ont été saisies, soit 1,5 million de DA,  pour absence de facturation.

La direction du Commerce de la wilaya d’Alger a élaboré un programme spécifique destiné à réduire les risques alimentaires durant la période estivale en intensifiant les contrôles sur certaines activités commerciales.

Doubler le nombre des agents de contrôle

"Il y a un programme spécial pour l’été au titre duquel on intensifie les opérations de contrôle des produits alimentaires de large consommation comme les produits laitiers, les boissons, les glaces ainsi qu’au niveau des structures de services telles que les hôtels, les restaurants, et les salles des fêtes afin de réduire le risque alimentaire", a affirmé un responsable.

« Afin de vérifier la conformité des produits commercialisés, 292 prélèvements d’échantillons ont été effectués puis examinés par les laboratoires spécialisés relevant du ministère du Commerce. Sur le total des échantillons prélevés, 250 échantillons de produits alimentaires et industriels ont été déclarés conformes aux normes », précise la direction du Commerce d’Alger.

Celle-ci compte recentrer son action de contrôle notamment durant le mois de Ramadhan, sur les marchés de fruits et légumes, de gros comme de détail, dont le nombre dépasse les 60 structures.

Myriama Mokdahi

A retenir

- 14 630 procès-verbaux d’infraction aux règles de l’activité commerciale ont été établis durant le 1er semestre 2012

- 74 locaux commerciaux ont été fermés après la constatation de plusieurs irrégularités

- 28 000 DA de produits alimentaires non conformes ou impropres à la consommation ont été saisis