Le plan de restructuration d’Air France a été finalisé hier. Transform 2015 a été officialisé auprès du personnel et sera mis en place sur plusieurs années à partir de l’année 2015.

Le plan est supposé faire économiser environ 1,3 millions d’euros par an à partir de 2015 pour remédier aux difficultés rencontrées dernièrement par le groupe Air France-KLM.

En 2011, Air France a connu des pertes d’exploitations considérables, s’élevant à 567 millions d’euros. KLM, quant à elle, était en excédant de recettes de 200 millions.

Pour palier ces faiblesses, Air France a prévu de mettre en place une importante réduction d’effectifs et surtout, une restructuration complète de ses organisations internes.

Trois pôles seront créés : un pôle de tarifs standards Air France, un pôle low-cost avec la branche Transavia, et enfin un pôle plus régional regroupant les filiales locales.

L’Afrique est au coeur de la stratégie d’Air France et même un pari d’avenir. Epargnée par les suppressions d’emploi, l’Afrique va bénéficier d’opérations qui modifieront sa desserte actuelle.

Aujourd’hui, Air France-KLM se rend dans 42 destinations africaines, ce qui représente 14,2% du trafic de passagers. Les déplacements sont en constante hausse, qui devrait se poursuivre, à raison de 7% par an jusqu’en 2015.

Comme modification, le géant de l’aviation prévoit d’introduire Transavia en Afrique du Nord afin d’y réduire les coûts de transport aérien et d’augmenter le transit. Actuellement, la flotte nord africaine de Transavia ne compte que 8 avions. Le plan Transform 2015 fera passer cette flotte à 22 avions, principalement vers les destinations touristiques telles que le Maroc, la Tunisie ou l’Egypte.

En plus d’étoffer son réseau au départ de Marseille, Air France compte transformer les liaisons entre Paris et le Maghreb en liaisons low-cost.

Le groupe a décidé de faire de l’Afrique un enjeu incontournable de l’avenir du transport aérien.

Dès l’annonce de la finalisation du plan de restructuration hier en fin de journée, l’action Air France-KLM gagnait 4,27% à la Bourse de Paris.

A retenir

– Economie espérée d’1,3 millions d’euros par an à partir de 2015

– Air France – KLM se rend dans 42 destinations africaines, soit 14,2% du trafic aérien total

– +7% de trafic par an espérée jusqu’en 2015

– Passage de 8 à 22 avions dans la flotte nord-africaine de Transavia

– +4,27% de l’action Air France – KLM à la Bourse de Paris

Sarah Haderbache.