Le web court plus vite que les voix des imams. L’annonce du premier jour du Ramadan a été diffusée à une vitesse folle grâce aux 2 667 620 utilisateurs Facebook et aux 7870 utilisateurs twitter présents en Algérie. Et il faut dire qu’ils ont du courage les internautes algériens. Pire débit internet du monde, mais pas quand on parle de religion, Allah est au-dessus des difficultés technologiques du pays… Enfin à l’issue de la nuit du doute, les premières invitations des kheïmates ont quand même été bien mieux diffusées que l’annonce des dignitaires religieux de la péninsule arabique.

L’idée d’une socialisation musulmane virtuelle, n’est pas si saugrenue, elle est même animée par les réseaux sociaux. Cette amitié s’est développée autour de valeurs communes, en l’occurrence la religion. La culture et la nation arrivant en deuxième et troisième position. Les formules religieuses sont pléthores, mais côtoient également les photos d’Algériens sur la plage, ou en soirée. Tentez de taper ramadan Algérie dans Facebook et vous vous rendrez compte de la diversité liée à ce pilier de l’Islam. En revanche les nuits du Sheraton et les meilleures recettes de cuisine sont bien plus sollicitées que les groupes de débat religieux.

C’est toute l’ambivalence des réseaux sociaux. Nous sommes pieux mais ouverts. La barbe laisse la place aux mini jupes, les échanges de sourates sont aussi nombreux que les échanges de poke. La politique ne tue pas la culture. Bref, les Algériens ont arraché eux-mêmes leur liberté d’expression sur cet espace virtuel. Véritable soupape de décompression, les réseaux sociaux abordent toutes les questions : politique, business, sexe, amour…la vie.

Presque sans limites. Mais jusqu’où peut-on aller ? Notre petite expérience sur facebook nous a appris certaines choses : l’humour noir avec des photomontages de Bachar-Al-Assad : validé. Les photos sexy dans la piscine : validé.  Les caricatures contre l’Etat : validé. Mais lorsqu’Algérie Focus questionne les internautes sur l’éventualité qu’un Algérien s’affranchisse de la religion d’état : CODE ROUGE, et le diable est dans les parages. Quand même tout n’est pas si idyllique, notre liberté commence là où celle des autres s’arrête…

 Amina Boumazza

Dossier Ramadan

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/20/securite-maximale-pour-le-jeune/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/20/ramadan-2012-telecharge-achete-et-prie-2/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/20/paroles-dalgeriens-pourquoi-un-algerien-doit-il-faire-ou-ne-pas-faire-le-ramadan/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/16/ramadhan-le-prix-du-poulet-senvole-la-regulation-peine-a-simposer/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/16/ramadhan-approvisionnement-et-controle-des-prix/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/18/des-concerts-pour-les-algerois-pendant-le-ramadan/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/20/les-bonnes-adresses-pour-le-ftour-a-paris-2/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/24/ramadan-le-ministere-de-la-sante-appelle-a-la-vigilance/

Notez cet article