Les Constantinois pourront accueillir l’enfant du pays après des années d’absence.

Le chanteur franco-algérien pourra à nouveau fouler le sol algérien. L’Etat algérien, a refusé à deux reprises l’entrée sur le territoire d’Enrico Macias en raison de son soutien à l’Etat d’Israël.

Nacer Mehal, le ministre de la communication a démenti, précisant que l’Etat algérien ne pouvait interdire un citoyen français à visiter l’Algérie et l’a même invité à revenir sur sa terre natale.

Alors pourquoi tant de suspicions ?  C’est Al-Arabiya qui rapporte un fait survenu en 2007. L’ex-président français Nicolas Sarkozy s’est vu menacé d’un boycott par le gouvernement algérien car il souhaitait qu’Enrico Macias se joigne à sa visite officielle en Algérie. Le chanteur n’était pas venu pour ne pas froisser les autorités algériennes.

Rumeur fondée ou infondée, Enrico Macias pourra à nouveau contempler sa Constantine, et peut-être que ce retour lui inspirera de nouvelles chansons.

 

AB