Le cabinet de conseil et d’audit laisse présager un bel avenir sur le marché algérien. Ernst & Young a joué un rôle important dans le secteur privé local en ce début d’année.

Le bilan du cabinet de conseil Ernst & Young affiche pour le premier semestre 2012 de très bons résultats. Alors que l’économie algérienne n’est pas au meilleur de sa forme, le cabinet a dégagé un chiffre d’affaires de 250 millions de dinars, pour une croissance de 40%.

« On est très satisfait de notre développement sur le marché algérien, notamment du développement des compétences du cabinet, dans un contexte économique assez contrasté”, a expliqué Philipe Ausseur, en charge du marché algérien lors de la présentation des résultats du cabinet.

En plus d’une stabilisation de ses activités fiscales, Ernst & Young a pu compté sur son activité d’audit, qui a réalisé à elle seule, la moitié de son chiffre d’affaires. Philippe Mougin, directeur associé du bureau d’Alger prévoit déjà pour l’année prochaine un chiffre d’affaires de 390 millions de dinars pour l’année fiscale 2013, et une croissance de 50%.

Développer l’ambition

Ce bilan plus que satisfaisant devrait pousser le cabinet à se lancer dans le domaine juridique et fiscal, avec l’ambition affichée d’être le première entreprise de conseil en Algérie.

Pour atteindre cet objectif, le cabinet devrait agrandir son effectif, pour passer de 70 à 75 collaborateurs, à la place des 54 actuels. Le bureau d’Alger devrait également être de plus en plus indépendant. A l’heure actuelle, le cabinet dépend surtout d’Ernst & Young France, notamment pour l’expertise, qui était inexistante en Algérie jusqu’à présent.

Désormais Ernst & Young Algérie est une entreprise à part entière. “On est une entreprise algérienne et on souhaite participer au développement de l’économie algérienne”, a affirmé Philipe Ausseur.

Le cabinet qui consacre 11% de son chiffre d’affaires à la formation de ses collaborateurs, a essentiellement travaillé avec le secteur privé local ou des entreprises étrangères implantées en Algérie.

AB

Notez cet article