12 personnes ont été tuées et 71 autres blessées dans une fusillade perpétrée le 20 juillet.

C’est dans la nuit de jeudi à vendredi dans un cinéma d’Aurora en banlieue de Denver dans le Colorado qu’a eu lieu le massacre. Lors de la première du film « The Dark Knight Rises »,  James Holmes, un étudiant de 24ans sans antécédents a ouvert l’attaque muni d’un fusil, de deux armes de poing et d’un dispositif fumigène. Il a ensuite été interpellé sur un parking derrière le cinéma et n’a pas opposé de résistance selon le FBI.

Le coupable a comparu pour la première fois lundi dernier devant un magistrat, avant une inculpation formelle prévue le 30 juillet. Il est apparu avec les cheveux teints en orange durant l’audience et a regagné sa cellule, où il est maintenu à l’isolement pour sa propre sécurité.

Selon Carol Chambers, procureur du Colorado, James Holmes pourrait être passible de la peine de mort, toujours en vigueur dans cet état de l’ouest des Etats-Unis. La magistrate a en effet déclaré que ses services envisageaient de requérir cette peine contre le suspect, ajoutant que cette décision serait prise après consultation des familles des victimes.

Le tueur du Colorado avait préparé son crime depuis des mois

Le chef de la police locale d’Aurora, Dan Oates, confirme que plus de 6000 balles et cartouches avaient été achetés légalement par le tueur. Ce dernier possédait un fusil d’assaut semi-automatique AR-15, la version civile du M-16 militaire, un fusil de chasse Remington de calibre 12, deux pistolets semi-automatiques Glock de calibre 40 (10mm), plus de 6.000 balles et chargeurs achetés notamment sur Internet.

Après avoir déminé son appartement où ils ont trouvé une quantité impressionnante de substances explosives et inflammables, conçues pour tuer, les policiers ont trouvé plusieurs indices et éléments d’information. Ils ont emporté un ordinateur et un disque dur, qui doivent être analysés.

Par ailleurs, un colis d’alerte a été envoyé à un psychiatre exerçant dans son ancienne université, avant le massacre. A l’intérieur, se trouvait un cahier avec des dessins remplis de détails sur la façon dont il comptait tuer des gens.

L’écho de Columbine

L’attaque  a lieu à quelques kilomètres du lycée Columbine, où avait été perpétré un massacre en 1999, coûtant la vie à 12 étudiants et blessant 24 autres, cet évènement est préssenti comme un traumatisme aux Etats Unis.

Les citoyens ont profité de la campagne électorale pour appeler les candidats à prendre position sur la question des armes à feu. Mais c’est sans compter l’influence de la NRA comme lobby , qui reste indéniable et paralyse le débat public.

Myriama Mokdahi

Notez cet article